Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Bleu’

Que l’on soit bien en phase : quand je dis « Dieu », je parle de ces magazines féminins qui font la pluie et le beau temps de notre dressing et de notre trousse de maquillage !

Dieu, pour les pauvres cinglées du shopping que nous sommes, s’appelle aléatoirement Marie-Claire, Glamour, Elle ou encore Biba.

Et depuis quelques semaines, on nous dit, on nous assure, on nous jure que si on ne met pas du bleu pétant sur nos paupières, on est des grosses nazes !

Alors, toujours prête à tout essayer (je ne veux pas mourir idiote), je fais l’acquisition du monobulle « effets spéciaux » bleu turquoise d’Agnès B.

En contemplant le petit pot et la couleur bleu flashy, j’ai une sorte de flash-back : c’est le même bleu que portait Sue Ellen Ewing dans Dallas !

Mon enfance a été bercée par Dallas, Côte Ouest et autres Drôles de Dames, le mercredi chez ma Boucha (Boucha = Mamie en polonais, mais nous reviendrons sur mes origines dans un autre post) ! D’ailleurs ma Boucha, elle en mettait du bleu sur ses paupières, le dimanche, et je la regardais, admirative, aspirant d’atteindre vitesse grand V l’âge de me peinturlurer les yeux !

Aujourd’hui j’ai l’âge mais plus forcément l’envie.

Plusieurs options s’offrent à moi : étalage à la truelle façon Courtney Love, à la Marilyn Monroe version Andy Warhol ou… avec les ongles façon Desireless !

  

Bon, je me lance. J’étale avec un petit pinceau l’ombre à paupières. Vanille débarque alors dans la salle de bains.

–       Ben Maman… pourquoi tu prends pas une feuille pour faire de la peinture ?

–       Mais je ne fais pas de la peinture, je me maquille !

–       Je peux faire comme toi ?

–       On verra quand tu auras 18 ans !

Je contemple le résultat dans le miroir. C’est spécial quand même. Un peu de poudre est tombé en dessous de mon œil. On dirait que je viens de me prendre une porte dans la tronche. Je répare donc les dégâts avec du coton.

On sonne à la porte.

–       Bonjour Madame. Je viens chercher la machine à laver.

–       Ah oui, venez, elle est dans le garage !

–       Vous ne seriez pas infirmière par hasard ?

–       Euh… non ! Pas du tout ! Pourquoi ?

–       Ben, j’suis ambulancier et j’ai l’impression de vous avoir vue à l’hôpital !

(Espèce de gros obsédé, tu te casses illico presto avec le lave-linge ou tu vas finir dedans sur mode essorage histoire de te remettre les idées en place !!!!)

Conclusions :

1)    Si vous ne déposez pas le bleu sur vos paupières avec toutes les précautions d’usage (surtout ne pas déborder et ne pas faire tomber de poudre ailleurs sur le visage), on vous prendra pour une femme battue.

2)    Avec ce maquillage, vous devenez le stéréotype de l’infirmière (grand classique parmi les nombreux fantasmes masculins) !

3)     L’univers du Dieu de la mode est aussi impitoyable que celui de Dallas !

4)    Avec le tabac qu’a fait Avatar dans les salles, je suis prête à parier que Dieu va nous imposer très prochainement un total look bleu à la Na’vi… Allez, ressortez vos déguisements de schtroumphettes !  

Si toi aussi, tu as testé le bleu revival des années 80, envoie-moi une petite photo, que je me sente moins seule… 😉

Publicités

Read Full Post »