Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Blablas Tests’ Category

Je dis « pire » mais il y en aura sans doute bien d’autres.

Gaëtan et Miguel viennent diner à la maison demain soir. Et Gaëtan, c’est un Top Chef en puissance.

Alors pleine de volonté, je décide de me lancer dans la préparation d’une mousse au chocolat. C’est un pari risqué, car je rate à coup sûr tous les desserts que j’essaie de faire. Même les préparations toutes faites, celles qu’il suffit de mettre dans un moule et de mettre au four. Oui, même ça, je le rate. Ma copine Noëlle en est témoin. Soit c’est trop cuit, soit pas assez. Ou alors, ça ressemble à une crêpe.

boite-a-oeufs-rose Mais je suis obstinée. Alors, je mets une tablette de chocolat à fondre dans une casserole avec un peu de lait. Jusque-là, tout va bien. Je vais chercher les œufs, et là, ça se complique. Il n’y a plus d’œufs.

Mon mari : « Laisse tomber, on va acheter un gâteau chez le pâtissier. »

Moi : « Mais non, ce serait dommage de gâcher une plaque de chocolat ».

A cet instant précis, j’ignorais qu’il y aurait bien plus de gâchis.

Donc, je tape sur Google : « mousse au chocolat sans œufs », et bingo, je trouve une recette qui ne nécessite que 2 ingrédients : le chocolat et la crème liquide.

Dans mon frigo, il y a de la crème liquide.

Je mets la crème liquide dans un saladier et j’entreprends de la faire monter en chantilly.

Catastrophe, la cuisine se trouve éclaboussée de crème.

Vanille : « Maman, qu’est-ce que tu fais ? »

Moi : « J’essaie de faire de la mousse au chocolat »

Vanille : « T’es sûre que c’est comme ça ? »

C’est écrit. Donc, oui, je suis sûre. Au bout de 10 minutes de fouettage électrique intensif et de gouttelettes de crème partout (même dans mes cheveux), force est de constater que ça ne marche pas. La crème liquide reste désespérément liquide. batteur-electrique-prepline

Mon mari me dit qu’il serait peut-être temps d’arrêter les dégâts. Mais je m’obstine.

Moi : « C’est récupérable, finalement je vais faire une crème au chocolat. »

Je verse la crème toujours liquide dans le chocolat fondu qui commence à durcir. J’ajoute du lait et je fais bouillir.

Plus de Maïzena pour épaissir. Il faut que je vous dise, qu’hier, Olivier a voulu faire des crêpes (voir le billet intitulé « Mon mari est breton »). Comme il n’y avait plus assez de farine, il a mis toute la maïzena. Inutile de vous dire que c’était immangeable.

Mais QUI s’occupe des courses dans cette maison ???

fecule2-03-b3Bref, je suis dans l’impasse. Je fouille les placards. Je trouve un paquet de fécule. Sur la boîte, et c’est véridique, il est écrit « pour des sauces et des crèmes inratables« . Je suis sauvée.

Moi : « Tu vois, finalement, je vais m’en sortir ! »

Olivier : « J’suis pas sûr. On devrait acheter un gâteau. »

Je n’entends pas. Je mélange la fécule dans un peu de lait froid et je verse dans mon chocolat bouillant. Je mélange et il ne se passe rien. Je relis la notice. Je ne sais pas lire. J’ai mis des cuillères à café au lieu de cuillères à soupe. J’en rajoute alors un peu, et puis encore un peu. Ça commence à épaissir mais ça fait des grumeaux. Flute !

Olivier : « Je t’avais dit d’arrêter ! »

Moi : « Il me reste une dernière solution : battre la crème avec le fouet électrique pour enlever les grumeaux. »

Olivier : « Tu viens de repeindre la cuisine en blanc, tu ne vas peut-être pas y ajouter du marron ! »

Je me dis, l’espace d’un instant, que peut-être ça plairait à Valérie Damidot. OK. Pas de fouet. Je sors le mixeur. Je sais que j’y suis presque. La crème a bien épaissi.

Je mixe. La crème redevient liquide. J’ai devant les yeux une sorte de soupe au chocolat.

Moi : « Je vais quand même en mettre dans des tasses au frigo, on ne sait jamais ! »

Olivier : « Certainement pas !!! Je n’ai pas envie d’être malade ! »

Moi : « Tu sais que de grandes découvertes culinaires ont été faites par hasard, comme par exemple le roquefort ou la tarte tatin… ! »  Tatin5

Il ne dit plus rien mais me regarde bizarrement.

Il est maintenant trop tard pour préparer le repas du soir donc ce sera une soupe Liebig aux 9 légumes. Je dois me laver les cheveux.

Au bout d’une heure au frais, ma mousse-crème-soupe a l’aspect d’un gros chewing-gum au chocolat.

Et pour demain soir, je crois que je vais acheter un gâteau.

Publicités

Read Full Post »

Comment ça John Wayne est mort ? Attends je regarde sur Google.

Ok, apparemment, il serait mort en 1979. Je vais donc me rabattre sur le sculptural Steeve McQueen.

Décédé aussi ? Les hommes, les vrais, les héros sont tous morts ?

Le Western a disparu lui aussi.

Mais bonne nouvelle : le look « cow girl » se profile à l’horizon du printemps.

L’idée ? Se saper comme John et Steeve dans les western spaghettis : une chemise négligemment ouverte, un vieux jean poussiéreux, un chapeau, une ceinture en cuir avec la boucle en métal adéquate, et un flingue ! Après réflexion, le pistolet n’est pas un accessoire indispensable si on a déjà tout le reste et notamment le chapeau qui fait le regard sombre de la mort qui tue.

Le cheval pourrait être considéré comme un accessoire incontournable mais il est définitivement plus encombrant qu’un sac à main.

Au final, gardons le jean, la chemise à carreaux, la boucle de ceinture et les santiags (ou pas). Je retire les santiags. Il ne faut pas sombrer dans le look Dick Rivers.

Pour les fumeuses, je recommande vivement d’adopter le bout de cigarette qui pendouille au coin de la lèvre ou pour les abstinentes la fameuse clope électronique (qui existe en rose, et ça, c’est top !).

Le jean ? J’ai.

La chemise à carreaux ou le t-shirt (pour casser le look) : J’ai.

Le chapeau de cow-boy : J’ai. (ah bon ?)

– « Mon coeur, il est où le chapeau de cow-boy rose Collector de Madonna que tu avais piqué à ton père ? »

– « Dans le garage, je suppose » (Laissez-moi une heure ou deux pour le retrouver)

La ceinture et sa boucle : je vais les shopper sur http://www.boucle-de-ceinture.fr !

Les santiags : on a le droit de mettre des vraies pompes, on reste des filles !

  • « Chéri, il est où ton flingue ? »
  • « Quel flingue ? J’ai pas de flingue ! »
  • « Mais si !!!! Le faux, celui que tu utilises pour faire peur aux 15 chats qui squattent le jardin ! »
  • « Et qu’est-ce que tu veux en faire ? »
  • « Rien… de toute façon, j’ai pas de cheval ! »

Enfin, j’ai mon look de cow-girl, de pétroleuse, un peu décalé mais en phase avec la mode annoncée dans les magazines féminins.

Attention toutefois de ne pas sombrer dans le look country !

John, Steeve et les autres mythes, les sex-symbols ne sont plus…. il ne me reste plus que les mites de mon dressing pour pleurer.

Dieu a dit (pour ceux qui n’ont pas lu les articles précédents, Dieu c’est le gourou de la mode) que les ceintures, celles avec de grosses boucles, font leur apparition sur les podiums et sur les robes de soirée ! Je m’apprête donc à utiliser cet accessoire ultime afin de rendre ma longue robe noire un peu moins noire, un peu moins classique, un peu plus folle ! Je shoppe la boucle de ceinture argentée Batman et je fais le test.

Entourée de Batman, je me sens immédiatement protégée et moins vulnérable avec mon décolleté. Mieux : je me sens l’âme d’une Wonder Woman !

On dit souvent que l’accessoire n’est pas indispensable. Je viens de prouver qu’il est essentiel.

D’ailleurs, en allant à la Boulangerie ce matin, j’ai constaté le pouvoir fascinant de ma ceinture Batman. Les gens me regardaient avec respect et s’écarter sur mon passage afin que je puisse m’approprier les 4 derniers croissants. Oui, il était 11h30. Les super-héroïnes se lèvent tard, parce que la nuit, elles sauvent le monde !

Read Full Post »

En pensant à ma copine Noëlle qui cherchait un moyen de perdre quelques kilos afin d’être top sublime dans son bikini pour les vacances, je me suis mise à enquêter.
Je suis sans doute un peu longue à la détente puisque ma copine Nono est en vacances en ce moment-même !
Je ne sais pas quel type de régime elle a utilisé ni si celui-ci a fonctionné ! Tout ce que je sais, grâce à la magie du téléphone, c’est qu’elle passe des vacances de rêve !

Bref, pour moi, les vacances, c’est dans 3 jours et pas question de suivre un régime draconien ni de me priver de ma tablette chocolat-noisettes du soir !
J’ai donc décidé d’utiliser quelques techniques bien personnelles.
Je ne parle pas de méthodes « miracle » mais juste de quelques efforts journaliers sans changer mes habitudes alimentaires.

(suite…)

Read Full Post »

Dieu l’a dit. Je vais le faire. Enfin, je vais essayer !

Quelle brillante idée !!! Moi qui adore les fleurs et les collectionne depuis des années !

Il y a 10 ans, j’avais l’air de Laura Ingalls, qui se serait roulée dans un champ de marguerites, quand je débarquais au bureau avec une fleur ou deux dans les cheveux…. Mais là, je vais être fashion à mort !!!!!

Dieu a décrété que c’était le retour du flower power !

Je pars donc à la recherche de mes petites fleurs H&M, Claire’s, Accessorize et celles que j’avais achetées chez Top Shop lors d’une virée à Londres !

J’en ai retrouvé une belle brassée, la plupart accrochées dans les cheveux crépus des poupées de ma fille….

Devant le miroir, je fixe, j’accroche, je mélange, je fais des bouquets !

Je chausse mes lunettes de soleil et me glisse dans le jardin, histoire de me mettre au soleil et de voir si ça pousse !

Que nenni ! Il faudrait que j’y ajoute une dose de Fertiligène ! Sur la boîte de cet engrais miraculeux, il est écrit « action immédiate » ! C’est exactement ce qu’il me faut !

Oh my God ! Mon mari débarque….

–       Mais qu’est-ce que tu fabriques avec l’engrais pour les géraniums ? 

–       Euh…. J’essaie de faire pousser les fleurs rapidement !

–       Mais quelles fleurs ? On n’a pas de géraniums de toute façon !

–       Ah…

–       Et c’est quoi cette montagne de fleurs que tu as sur la tête ? Tu vas à un enterrement de vie de jeune fille ? Une soirée déguisée ? C’est pas la Sainte-Catherine….

–       Non… Mais j’ai lu plusieurs articles qui disent que c’est top tendance de se faire pousser des fleurs dans les cheveux ! Alors comme sur la boîte de Fertilitruc il est écrit « action immédiate »….

–       Mais tu es complètement folle !!!! Tout ce qui va se passer, c’est que tu vas te retrouver chauve avec de graves brulures sur le crâne !!!! Y’en a marre de tes idées farfelues…

–       Bon… si tu le dis ! Je voulais juste tenter l’expérience !

–       Arrête de lire ces magazines débiles et enlève-moi ce pot de fleurs que tu as sur la tête ! En plus, je vais passer la tondeuse. Si tu restes allongée comme ça dans le jardin, je risque de te décapiter !

 

C’est incroyable ce que les hommes font preuve d’incompréhension quand il s’agit de mode !

J’attends qu’il tourne les talons et m’installe au milieu des pâquerettes….

Je sens naître la fleur qui est en moi… je suis zen… c’est ça le flower power !

Je veux être une fleur, je suis une fleur, un coquelicot dans un champ de blé….

Le vent caresse mes pétales et une coccinelle vient se poser sur moi…. Le bonheur …. !

[bruit de tondeuse]

–       Chérie, tu as une araignée sur le bras !

–       Mais non…. C’est une coccinelle…. Je suis une fleur….

–       Je t’assure que tu as une énorme araignée sur le bras droit ! Et y a plein d’abeilles qui te tournent autour !

–       AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!

 

[hurlement, écrasage avec ma tong à fleurs et fuite]

Non mais quelle idée absurde de se prendre pour une fleur ! C’est la porte ouverte à tous les insectes !!!!

Je rentre. Je ne cueille pas les fleurs qui sont dans mes cheveux. Je les arrache.

Fin de l’histoire.

Désormais, les fleurs dans les cheveux ce sera avec modération et uniquement l’hiver…. Quand les vilaines bestioles du jardin hiberneront !  

Read Full Post »

Aujourd’hui, je vais vous parler du trikini.

Vous ne savez pas ce que c’est ? Et bien, moi non plus, jusqu’à il y a peu…

En effet, Dieu a décidé que cette année, la mode serait au trikini ! TRIKIKOI ?!?!?

Trikini ça ressemble à bikini mais en fait non… c’est une sorte de 3 pièces : le haut pour cacher les seins, le bas pour cacher… le bas, et une troisième partie dans laquelle vous vous saucissonnez, et qui, ma foi, ne sert à rien !

Jetez donc vos monokinis, vos bikinis, vos « une pièce » et autres maillots de bain en stretch et achetez vous un TRIKINI… ou pas !

Messieurs, vous ne serez pas en reste car, grâce au déjanté Brüno, le trikini, vous allez y avoir droit aussi ! Cet été, nous serons donc tous saucissonnés sur la plage façon brochettes de boudins antillais!

Et les marques de bronzage ? Je ne vous en parle même pas ! En retirant votre trikini, en admettant que vous ayez réussi à l’enfiler sans vous étrangler, vous aurez toujours le look Justin Bridou, même après l’été !!! Vous pourrez même faire un remake de la pub Herta, celle où l’on grille une knaki sur le barbecue !

Votre mec va trouver ça sexy à mort !!!! Surtout quand vous allez tenter de l’enlever et que vous vous emberlificoterez dans les multiples élastiques… Top glamour !

Après avoir étudié l’objet sous toutes ses coutures, et Mon Dieu, il y’en a, j’ai constaté qu’il avait été conçu pour des tailles 34 à 36, voire 38, en étant sacrément large !

Ne vous aventurez pas à porter un trikini si vous avez autre chose que la peau sur les os (genre quelques grammes de gras comme tout individu normalement constitué), ou si vous n’avez pas une musculature de culturiste.

En effet, le trikini va mettre en valeur votre cellulite, votre peau d’orange, votre culotte de cheval et autres petits bourrelets disgracieux !

Le trikini, c’est un peu comme si vous vous installiez dans un hamac à larges mailles (voir photo pour démonstration) : il fait de vous un saucisson pur pores (non, il n’y a pas de faute) !

Le trikini est parfait pour les brindilles, ces filles sublimes qu’on ne voit que dans les magazines, photoshopées à mort ! Mais elles aussi, elles auront l’air de saucisses, certes des saucisses allégées, mais des saucisses sèches quand même grâce aux satanées traces de bronzage que fait le trikini !

Donc, les choupinettes, ne jetez pas vos anciens maillots de bain, ne faites pas la saucisse cet été (saucisse qui sera d’ailleurs grillée) !

Votons pour le maintien du traditionnel bikini qui nous va si bien, même avec nos petits défauts que l’on dissimulera joliment sous un paréo… et laissons le trikini là où il est, c’est-à-dire, sur le papier glacé et sur les podiums !

Moi, je dis, que cette année, Dieu a tendance à prendre nos vessies pour des halogènes !!!

Read Full Post »

Que l’on soit bien en phase : quand je dis « Dieu », je parle de ces magazines féminins qui font la pluie et le beau temps de notre dressing et de notre trousse de maquillage !

Dieu, pour les pauvres cinglées du shopping que nous sommes, s’appelle aléatoirement Marie-Claire, Glamour, Elle ou encore Biba.

Et depuis quelques semaines, on nous dit, on nous assure, on nous jure que si on ne met pas du bleu pétant sur nos paupières, on est des grosses nazes !

Alors, toujours prête à tout essayer (je ne veux pas mourir idiote), je fais l’acquisition du monobulle « effets spéciaux » bleu turquoise d’Agnès B.

En contemplant le petit pot et la couleur bleu flashy, j’ai une sorte de flash-back : c’est le même bleu que portait Sue Ellen Ewing dans Dallas !

Mon enfance a été bercée par Dallas, Côte Ouest et autres Drôles de Dames, le mercredi chez ma Boucha (Boucha = Mamie en polonais, mais nous reviendrons sur mes origines dans un autre post) ! D’ailleurs ma Boucha, elle en mettait du bleu sur ses paupières, le dimanche, et je la regardais, admirative, aspirant d’atteindre vitesse grand V l’âge de me peinturlurer les yeux !

Aujourd’hui j’ai l’âge mais plus forcément l’envie.

Plusieurs options s’offrent à moi : étalage à la truelle façon Courtney Love, à la Marilyn Monroe version Andy Warhol ou… avec les ongles façon Desireless !

  

Bon, je me lance. J’étale avec un petit pinceau l’ombre à paupières. Vanille débarque alors dans la salle de bains.

–       Ben Maman… pourquoi tu prends pas une feuille pour faire de la peinture ?

–       Mais je ne fais pas de la peinture, je me maquille !

–       Je peux faire comme toi ?

–       On verra quand tu auras 18 ans !

Je contemple le résultat dans le miroir. C’est spécial quand même. Un peu de poudre est tombé en dessous de mon œil. On dirait que je viens de me prendre une porte dans la tronche. Je répare donc les dégâts avec du coton.

On sonne à la porte.

–       Bonjour Madame. Je viens chercher la machine à laver.

–       Ah oui, venez, elle est dans le garage !

–       Vous ne seriez pas infirmière par hasard ?

–       Euh… non ! Pas du tout ! Pourquoi ?

–       Ben, j’suis ambulancier et j’ai l’impression de vous avoir vue à l’hôpital !

(Espèce de gros obsédé, tu te casses illico presto avec le lave-linge ou tu vas finir dedans sur mode essorage histoire de te remettre les idées en place !!!!)

Conclusions :

1)    Si vous ne déposez pas le bleu sur vos paupières avec toutes les précautions d’usage (surtout ne pas déborder et ne pas faire tomber de poudre ailleurs sur le visage), on vous prendra pour une femme battue.

2)    Avec ce maquillage, vous devenez le stéréotype de l’infirmière (grand classique parmi les nombreux fantasmes masculins) !

3)     L’univers du Dieu de la mode est aussi impitoyable que celui de Dallas !

4)    Avec le tabac qu’a fait Avatar dans les salles, je suis prête à parier que Dieu va nous imposer très prochainement un total look bleu à la Na’vi… Allez, ressortez vos déguisements de schtroumphettes !  

Si toi aussi, tu as testé le bleu revival des années 80, envoie-moi une petite photo, que je me sente moins seule… 😉

Read Full Post »